Cancer du pancréas: procédure accélérée aux Etats-Unis pour le traitement phare d’Erytech

La société pharmaceutique Erytech a annoncé mardi que sa molécule phare, l’eryaspase, allait faire l’objet d’une procédure d’évaluation accélérée aux Etats-Unis pour son utilisation contre le cancer du pancréas métastasique ne répondant pas au traitement standard.

L’agence américaine du médicament FDA a accordé la désignation «fast track» à l’eryaspase dans cette indication, a indiqué la société lyonnaise dans un communiqué. L’eryaspase fait actuellement l’objet d’une étude de phase III (portant sur une cohorte importante de malades) en Europe et aux Etats-Unis. Dans ce cadre, quelque 500 patients doivent être testés, dont 75% ont déjà été enrôlés. Les résultats finaux en sont attendus pour le second semestre 2021.

De premières études, portant sur des cohortes plus réduites de malades, ont montré une amélioration «significative» de la survie globale et de la survie sans progression du cancer, assure le groupe. La procédure «fast track» a pour objectif d’accélérer la mise à disposition de traitements innovants pour des besoins médicaux non satisfaits. C’est le cas du cancer du pancréas, qui est de très mauvais pronostic, puisque le taux de survie à 5 ans est de moins de 10%.

Sur le Nasdaq américain, où le titre Erytech est coté, cette annonce provoquait un bond de 6,76%, à 8,85 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture, alors que le titre avait déjà gagné 10,53% en séance.