Think Pink lance sa plus grande campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein en Wallonie

L’association Think Pink a officiellement lancé lundi matin à Dinant la plus grande campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein jamais organisée en Wallonie.

En Belgique, le taux de participation à ce dépistage est largement en dessous de la moyenne. L’objectif européen du Mammotest est d’atteindre un taux de participation de 75%. Or, il est actuellement de 8% en Wallonie et de 12% à Bruxelles. Via cette campagne, l’association souhaite encourager les femmes se situant dans la tranche d’âge des 50 – 69 ans, pour lesquelles le Mammotest est gratuit, à se faire dépister.

«  En 2015, 10.470 diagnostics ont été établis mais une femme sur trois, âgée entre 50 et 69 ans, ne se fait pas dépister. Plus tôt un cancer est détecté, plus grandes sont les chances de guérison  », explique une porte-parole de l’association.

Via cette campagne de sensibilisation, l’association invite par ailleurs les femmes ne se situant pas dans ce groupe cible à rester attentives à leurs seins. «  En Wallonie, trop de dépistages sont effectués en dessous de 50 ans avec à la clé des surdiagnostics et des traitements parfois inutiles qui sont à l’origine d’autres cancers. On conseille simplement à ces dames de rester attentives à d’éventuelles anomalies via la palpation ou les visites chez leur gynécologue.  »

A ce stade, 136 communes wallonnes et bruxellois participent à la campagne.