Quels sont les signes d’un cancer de la thyroïde ?

  • accru de développer un cancer de la thyroïde :
    Il peut s’agir d’une irradiation de la thyroïde pendant l’enfance, d’une irradiation externe dans le cadre du traitement d’une autre maladie, ou d’une contamination par de l’iode radioactif.
  • Les antécédents familiaux de cancer de la thyroïde, car il existe des formes familiales en rapport avec une mutation génétique.

Quel est le traitement du cancer de la thyroïde ?

Tout d’abord, il faut savoir que le pronostic du cancer de la thyroïde est plutôt bon.

Le traitement est avant tout chirurgical : il consiste en une ablation totale de la glande thyroïde avec parfois un curage ganglionnaire.

Cette ablation impose ensuite l’instauration d’un traitement hormonal substitutif à vie afin de remplacer les hormones thyroïdiennes.

Des traitements complémentaires peuvent être requis, mais le protocole dépend de nombreux facteurs dont le type de cancer (carcinome papillaire, médullaire…), la taille de la tumeur, son stade, son « agressivité » et l’âge du patient : radiothérapie externe, radiothérapie à l’iode (qui consiste à administrer de l’iode radioactif afin de détruire le tissu thyroïdien restant en cas d’extension locale ou de détruire les métastases), hormonothérapie, chimiothérapie.

À noter qu’une hypoparathyroïdie, à l’origine d’une hypocalcémie (baisse du taux de calcium dans le sang) est une complication possible, mais le plus souvent réversible.

En pratique, on retiendra que consulter tôt permet de diagnostiquer une tumeur de la thyroïde encore peu étendue, améliorant d’autant l’efficacité des traitements.