Elle pose nue contre le cancer : « Mes cicatrices ne sont pas laides »

Sous la robe rouge, les cicatrices. Atteinte d’un cancer du sein, Beth Whaanga, une Australienne de 32 ans mère de quatre enfants, a subi en novembre dernier une double mastectomie. Loin de cacher sa maladie, elle pose pour faire avancer la prévention du cancer.

Sur Facebook, elle écrit :

« Mes cicatrices ne sont pas laides, elles veulent dire que je suis en vie. »

Photographiée par Nadia Masot, une amie photographe, Beth Whaanga pose quasiment nue et détaille les stigmates de son cancer : perte de cheveux, double mastectomie, reconstruction mammaire, hystérectomie (ablation de l’utérus), marques laissées

par une perte de poids rapide et par les drains.

 

Beth Whaanga photographiée pour le projet « Sous la robe rouge » (Nadia Masot)

« Tous les jours, nous passons à côté d es gens. Ces personnes semblent normales mais parfois, sous leurs vêtements, leurs corps racontent une histoire différente. »

Initialement postées sur sa page Facebook, ses photos lui ont coûté la perte une centaine d’« amis » et ont été reportées pour « pornographie ». La jeune femme et la photographe ont depuis créé une page dédiée à leur projet, « Under the red dress » (sous la robe rouge), qui a récolté plus de 14 000 « j’aime » et des centaines de messages de soutien.