Cancer du pancréas

DES MENUS DE FÊTES EN FONCTION DE VOTRE PATHOLOGIE

Conseil : Fractionner les repas pour ne pas saturer l’estomac trop rapidement. Privilégier les cuissons diététiques

sans matières grasses et ajouter les corps gras crus après cuisson.Surveiller régulièrement l s glycémies et observer

avec assiduité les injections d’insuline si diabète insulino dépendant. En cas de prescription d’enzymes pancréatiques et de supplémentation envitamines et minéraux: respecter l’observance des traitements.

A éviter : limiter la consommation de viande rouge, supprimer l’alcool, limiter les produits sucrés à 10 % de l’Apport

Energétique Total.

A privilégier : Les légumes riches en vitamine B9 (légumes verts essentiellement), poissons (dont poissons gras),

aliments riches en lycopène (tomates et dérivés (concentré de tomates, ketchup sans sucre)), en bêtacarotène (carottes,mangues, …), fruits et légumes riches en vitamine C (kiwis, orange, petites baies rouges, choux, poivrons, etc..), On les consommera épluchés et épépinés, éventuellement râpés ou cuits selon tolérance.
On privilégie les huiles riches en AGPI (Acides Gras Poly Insaturés) dont oméga 3 (huile de colza, noix) en assaisonnement.
On choisit les glucides à IG (Index Glycémique) bas.
On favorise une activité physique régulière (selon possibilité).

Cancer du foie

Pour faciliter la digestion et limiter le travail du foie, il préférable d’élaborer un repas festif sans produit gras

trop sucré et en limitant l’ajout de matière grasse d’assaisonnement. Les boissons alcoolisées aussi bien en apéritif

qu’en cuisson sont à proscrire. Préférez avant tout un repas entièrement « fait maison » même réalisé simplement

afin que vous sachiez exactement ce que vous consommez.

Conseil : Misez sur la variété des mets, à déguster en petites quantités et petites bouchées pour un plus grand plaisir tout en protégeant son foie. Abstenez vous de consommer des produits qui contiennent plus de 20% de matières grasses. Évitez les produits de salaison, de fumaison, les conserves et produits déshydrater (fonds de sauces) sauf s’ils sont sans sel. Optez pour des cuisson douces (vapeur, court-bouillon, mijotés) plutôt que grillées, friture… et n’hésitez pas à parfumer tous vos plats d’herbes fraîches (basilic, persil…).Choisissez avant tout des aliments que vous tolérez et digérez facilement,évitez ainsi les aliments fermenticibles comme les légumineuses.

A éviter : Évitez le foie gras et les abats, les charcuteries dont la chair à saucisses, la viande rouge, les poissons fumés ou salés, le beurre, la margarine, la crème fraîche, les sauces toutes prêtes, le chocolat, et tous les produits élaborés comportant ces aliments. Limitez à 1 CàS d’huile crue, l’apport en matière grasse en privilégiant celles riches en oméga 3 : colza, noix.

A privilégier : Préférez les viandes blanches (dinde, chapon…), le poisson sauvage et certains crustacés (homard,

langoustines, écrevisses) et coquillages (coquille St Jacques, moules) plutôt que la viande rouge. Privilégiez les laits

végétaux de bonne digestibilité : amandes, riz, châtaignes aux produits laitiers classiques.Si vous avez envie de fromage, choisissez un chèvre frais. Favorisez la consommation de légumes à feuilles (épinard, choux…) et orangés (tomate, carotte, potiron, poivron…) ainsi que les fruits frais sauf les agrumes, tous pelés et épépinés. Optez pour des céréales comme le quinoa et l’amarante qui sont plus digestes.
Profitez des ces moments festifs pour dresser une jolie table, mettre une attention particulière dans l’élaboration de mets qui vous conviennent et qui satisferont aussi vos convives dans cette ambiance chaleureuse des fêtes de fin d’année.