Cancers : les bonnes habitudes à prendre pour limiter les risques

Alors que 40% des cancers sont évitables, l’Institut national du cancer rappelle les conseils de prévention face aux principaux facteurs de risques évitables.

On estime à 382 000 le nombre de nouveaux cas de cancers et à 157 400 le nombre de décès dûs au cancer en 2018 en France. Pourtant, comme le rappelle l’Institut national du cancer (InCa), 4 cancers sur dix sont évitables. Ce qui représente donc 142 000 cancers évitables par an en France.

En effet, contrairement à certaines idées reçues, nous ne sommes pas totalement impuissants face au cancer. Au quotidien, il est possible d’agir pour freiner sa propagation. Sans surprise, le tabac représente le premier facteur de risque évitable de la maladie. Chaque année il cause 68 000 nouveaux cas de cancer. Précisément, il est responsable de plus de 8 cancers du poumon sur 10, de près de 70 % des cancers des voies aérodigestives supérieures (bouche, larynx, pharynx, œsophage) et de 35 % des cancers de la vessie. “Même si vous fumez depuis plusieurs années et que votre consommation de tabac est élevée, il n’est jamais trop tard pour s’arrêter. Des aides efficaces sont disponibles”, rappelle l’Inca.

Même si certains ne veulent pas le reconnaître, l’impact de l’alcool sur l’apparition des cancers est maintenant clairement établi par la communauté scientifique. “L’alcool représente la deuxième cause évitable de mortalité par cancer, responsable chaque année de 28 000 nouveaux cas. Il est classé cancérigène pour l’Homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) depuis 1988 et responsable de plusieurs cancers”, précise l’Inca. C’est l’éthanol contenu dans les boissons alcoolisé qui se transforme par l’organisme en composés favorisant l’apparition de cancers. Ainsi, l’alcool augmente le risque de développer un cancer du sein, du côlon, du rectum, de la bouche, du pharynx, etc.

Misez sur les bons aliments

L’activité physique représente également une solution pour éviter de développer certains cancers. Il n’est pas seulement question de faire du sport mais de se bouger au quotidien : jardinage, ménage, marche à pied, promenade, etc. L’Inca recommande également de surveiller le contenu de son assiette. “Une alimentation équilibrée et diversifiée, privilégiant les fibres, les fruits et légumes, est un facteur protecteur et susceptible de réduire le risque de cancer”. Et de résumer ensuite : “Il est important de rappeler que la prévention ne peut se résumer à un aliment miracle. Il s’agit d’équilibrer globalement ses consommations, en privilégiant ce qui protège et en réduisant ce qui peut contribuer à l’apparition d’un cancer”.

Enfin, avec les beaux jours et les fortes chaleurs, qui s’installent sur tout le pays, il est recommandé d’éviter l’exposition aux rayonnements UV. “L’exposition aux rayons ultraviolets, qu’ils soient naturels (soleil) ou artificiels (cabines de bronzage UV), est à l’origine de la grande majorité des cancers de la peau. Leur rôle est d’autant plus préoccupant que la fréquence de ces cancers augmente et que certains d’entre eux, les mélanomes, peuvent être très agressifs. Il existe pourtant des moyens de s’en préserver”, alerte l’Inca