Cancer : les douleurs aux jambes en sont parfois révélatrices

Souvent confondues avec des douleurs de croissance chez l’enfant, les douleurs dans les jambes peuvent être un symptôme de cancer. Savoir les différencier peut sauver des vies.

Douleurs de croissance ou cancer ?

Il est parfois difficile de faire la différence entre les douleurs de croissance et celles liées à un cancer chez l’enfant. Statistiquement, un enfant se plaignant de douleurs aux jambes après une journée de sport a 95% de chances de souffrir de douleurs musculaires, 5% de risques que ce soit un problème rhumatologique (ou autre) et 0,1% que ce soit un cancer. En somme, les douleurs de jambes sont rarement évocatrices de cancer, mais elles peuvent l’être. Au Mexique, un enfant de 4 ans souffrant d’un mal de jambes persistant, survenant surtout la nuit, est décédé à cause d’un mauvais diagnostic. Lorsqu’un énième pédiatre avait enfin établi le diagnostic de cancer, la maladie avait déjà touché le foie et d’autres organes du petit garçon.

Savoir que les jambes douloureuses peuvent être un signe de cancer est donc essentiel à la prévention. En somme, si les douleurs s’amplifient et que le médecin a diagnostiqué des douleurs de croissance chez votre enfant, n’hésitez pas à demander un deuxième avis médical.

Cancer et maux de jambes

L’un des symptômes les plus communs chez les personnes ou les enfants atteints d’un cancer est la fatigue. Celle-ci pouvant conduire à une anémie (c’est-à-dire une diminution des globules rouges dans le sang) qui entraine une diminution de l’apport en oxygène vers les tissus. L’organisme manque alors d’énergie, le patient se sent faible et cette « fatigue du cancer » s’accompagne parfois de douleurs aux jambes. Plus précisément de troubles veineux aux jambes. Ces douleurs ont été observées dans plusieurs cas de cancers chez tous types de personnes : vessie, sang, des os ou encore des ovaires. Le savoir peut sauver des vies.