Cancer de la peau : le rôle de l’exposition au soleil

Les cancers de la peau sont parmi les plus fréquents des cancers avec près de 80 000 nouveaux cas par an en France, dont près de 7 500 mélanomes. La Ligue contre le cancer tient à souligner le rôle de l’exposition solaire.Les différents types

Il existe plusieurs types de cancers de la peau. Les carcinomes cutanés, les plus fréquents, peuvent être soignés grâce à un protocole associant chirurgie et/ou radiothérapie. Ce sont les cancers de la peau qui ont le plus de chance de guérison. Les mélanomes, qui se développent à partir d’un grain de beauté (pour environ 2 cas sur 10) ou sur une peau saine (dans le reste des cas), sont plus rares et peuvent être traités, s’ils sont pris précocement, par la chirurgie.

S’ils sont pris en charge plus tard, il peut être nécessaire de les traiter grâce à de l’immunothérapie, à un traitement ciblé et/ou de la chimiothérapie.

Les kératoses actiniques sont le dernier type de cancers de la peau. Il s’agit de lésions rugueuses rouges ou roses, qui apparaissent la plupart du temps au niveau du front et des oreilles. Elles sont les signes avant-coureurs d’un cancer de la peau, il est donc impératif de les retirer par la chirurgie le plus tôt possible.

Gare à la surexposition avant 15 ans

La causalité entre expositions aux rayons UVA et UVB et la prévalence des cancers de la peau sont attestées par de nombreuses études. Le risque de développer un cancer de la peau est multiplié par la surexposition au soleil dans l’enfance, avant l’âge de 15 ans. Pour préserver nos enfants, il est donc impératif de leur faire porter des vêtements à manches et jambes longues, d’appliquer sur leur peau exposée une crème protectrice contre les UV d’indice maximal et de leur faire porter un chapeau à larges bords, plutôt qu’une casquette, et des lunettes de soleil. En outre, il faut éviter qu’ils s’exposent entre 11 et 16 h, et il est nécessaire de renouveler l’application de la crème protectrice contre les UVA et les UVB toutes les deux heures. Leur santé est à ce prix. Ces conseils valent aussi pour les adultes. La Ligue contre le cancer rappelle que « 50 à 70 % des cancers de la peau sont ainsi directement liés à une surexposition aux rayons UVA/UVB », notamment à cause du bronzage sous lampe ou banc solaire.

Notre culture de la peau hâlée a des effets néfastes et directs sur notre santé : le nombre de mélanomes est ainsi multiplié par deux tous les dix ans pour les personnes qui ont la peau blanche. Limiter l’exposition au soleil est en réalité le seul moyen de réduire le risque de développer un cancer de la peau, quel qu’en soit le type. Alors, sortez couverts !